Aliments africains

Corète potagère ou crincrin: Variétés, nutriments et recette

La corète potagère est une plante cultivée un peu partout en Afrique, et surtout en Afrique de l’Ouest. Elle y porte d’ailleurs divers noms: Ninnouwi au Sud Bénin, Ademe au Togo, Meloukhia en Égypte, ou encore Kplala.  Au Bénin, la plante se fait appeler Crincrin en français, bien que son nom commun soit Corète potagère. On l’appelle également Mauve des Juifs.

Le nom scientifique (ou biologique) de la plante est: Corchorus olitorius.

Variétés

Il existe plusieurs variétés de corète potagère. Parmi celle-ci on peut distinguer trois (3) principales variétés selon la forme des feuilles (voir sur image)

Valeurs nutritives de la corète potagère

La corète potagère est un légume riche en nutriments. Ce qui fait d’elle un essentiel dans l’alimentation des enfants, jeunes et adultes. Au nombre de ces nutriments, on compte:

  • Les protéines: les feuilles de corète potagère sont particulièrement riche en protéines. Elles permettent ainsi d’équilibrer les plats faits de céréales qui les accompagnent généralement.
  • Les Oméga 3: la corète potagère est considérée comme la plante la plus riche en Oméga 3. Grâce à apport important en Oméga 3, elle devient donc une richesse particulière pour les végétariens et végétaliens. En effet, les Oméga 3 sont des nutriments essentiels pour la santé du cerveau, du cœur comme de la peau, et qui sont souvent trouvés dans le poisson.
  • Le potassium: très important pour diverses fonctions de l’organisme, l’alimentation moderne en manque assez souvent, ce qui combiné à une alimentation riche en sodium, crée facilement une hypertension. En consommant souvent du crincrin,  on se donne donc de meilleures chances d’avoir assez de potassium.
  • Le magnésium: nutriment encore quelque peu méconnu, le magnésium est particulièrement important pour la santé des muscles, les nerfs, le rythme cardiaque et les os.
  • Le fer: ce nutriment est important pour que l’organisme produise suffisamment de globules rouges. Les enfants et les femmes ayant leurs menstrues, sont plus souvent à risque de déficience. Il devient donc assez utile d’inclure dans l’alimentation de ces categories de personnes, la corète potagère.
  • La bêta-carotène: il s’agit ici d’un précurseur de la vitamine A, c’est à dire que l’organisme va convertir la bêta-carotène consommée en vitamine A. La vitamine A est importante pour la vision, la croissance, let le système immunitaire. Sa carence chez l’enfant peut amener la perte de vision et un retard de croissance. La vitamine A possède également des propriétés anti-oxydantes.

Préparation – Recette du crincrin

La corète potagère, encore appelée crincrin, se prépare au Bénin, en général comme suit:

  • Retirer les feuilles des tiges. Il faudrait accorder une attention particulière pour écarter les fleurs de la plante qui ne seraient pas comestibles.
  • Laver les feuilles, pour enlever les saletés et résidus de champ.
  • Mettre un peu d’eau (en fonction de la quantité de feuilles) à bouillir.
  • Beaucoup ajoutent un peu de potasse à l’eau mais il est parfaitement possible et recommandé de préparer sans potasse.
  • Une fois que l’eau boue, y ajouter les feuilles lavées et laisser cuire jusque ce que les feuilles se ramollissent en formant une sauce gluante.
  • Il est de pratique fréquente de battre la sauce gluante au fouet pour la rendre encore plus gluante.
  • Rajouter ensuite des épices, pour relever le goût de la sauce.

Le crincrin est parfois, selon les préférences combiné au gombo ou à une sauce tomate et se consomme avec toutes sortes de pâtes (mil, mais manioc, etc) ou de l’igname pilée!

Il faut noter que dans certaines régions comme l’Égypte, la corète potagère est séchée et réduite en poudre pour servir à la préparation d’une sauce fluide et gluante appelée Meloukhia.

Qu’est-il du légume Fotètè ou Amarante? Découvre dans cet article.

Quelques sources:

  • http://bit.ly/2OTHMBY
  • http://bit.ly/2yj8GcS
  • http://bit.ly/2yyU9Jm

4 thoughts on “Corète potagère ou crincrin: Variétés, nutriments et recette

    1. Bonjour,
      Le crin crin est surtout consommé cuit, que ce soit en sauce ou en tisane dans de l’eau. Je ne pourrai attester qu’il est sans danger d’en consommer cru.

    1. Pour le faire en tisane, il faut le cuire dans de l’eau. Parfois c’est cuit dans de l’eau de cuisson de la peau d’ananas. Attention, si vous souhaitez cuire la peau d’ananas, il vaut mieux opter pour de l’ananas bio pour éviter beaucoup de pesticides.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.