Benin et Afrique, Nutrition et Santé

Tchayo ou basilic africain : culture, nutrition, propriétés médicinales et recette

Encore appelée basilic africain, le Tchayo (appellation en fon au Bénin) est un légume à feuille verte utilisée comme légume dans plusieurs régions africaines, notamment au Bénin et en Afrique de l’Ouest. Son nom scientifique est Ocimum gratissimum. Attention, le Tchayo est différent du Ocimum basilicum qui est en réalité le basilic simple. Comme le montrent leurs noms scientifiques, ces deux plantes sont tout de même de la même famille, celle des lamiacées.

Origine du basilic africain ou Tchayo

Le Tchayo ou basilic africain, serait originaire d’Afrique centrale, d’Inde ou encore d’Asie selon différentes sources. Son origine n’est trop sûre mais il est certain que la plante s’est répandue un peu partout dans le monde.

Autres noms du Tchayo

  • En français : Basilic tropical, Faux basilic, Basilic sauvage, Thé de Gambie
  • En anglais : Scent leaves, Clove basil, African basil, Tea dish, East Indian basil, Tree basil 
  • Tchayo, Banurogu au Bénin
  • Efiirin, Daidoya, Ntong, Aramogbo au Nigéria
  • Menthe Gabonaise
  • Massip/ Massep/ Messep au Cameroun

Propriétés sensorielles du Tchayo

Le Tchayo a un arôme assez fort. Son odeur est similaire à celle des clous de girofle. De part sa teneur en camphre, l’odeur du Tchayo rappelle légèrement celle du produit familièrement appelé « camphor »,  utilisée pour chasser les cafards.

La saveur du Tchayo s’apparente à celle du thym.

Les feuilles sont elliptiques légèrement piquantes au toucher.

Culture du Tchayo ou basilic africain

Le Tchayo se reproduit par ses graines. Pour cultiver la plante, il faut donc se procurer ses graines. Click To Tweet

Les graines sont matures lorsque l’inflorescence passe du vert vers le marron. Pour extraire les graines, les inflorescences sont recueillies et séchées pendant 3 à 4 jours. Ensuite, les graines sont extraites. Les graines se conservent facilement dans un bocal en verre fermé hermétiquement pendant 1 an.

La graine plantée se développe alors progressivement pour donner arbuste de 2 à 3 mètres. Les feuilles sont elliptiques et la plante porte de petites fleurs blanches, qui deviennent brunes en séchant. Les fleurs sont éparpillées le long des tiges, longues de 10-20 centimètres. Pour un bon rendement, il est préférable que la plante reçoive la lumière du soleil là où elle est plantée.

Il faut noter que le Tchayo est une plante envahissante. Elle prend donc facilement de l’espace. Pour contrôler son expansion, il faut la tailler ou en récupérer souvent pour des fins alimentaires ou médicinales.

En région tropicale, le Tchayo se cultive facilement et cela le long de toute l’année. La plante résiste bien aux conditions arides et pousse facilement à l’état sauvage. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le Tchayo est le 5ème légume feuille, acheté au Bénin et pourtant le 4ème consommé au Bénin (étude effectuée à Cotonou), derrière le Gboman, le Amanvivè et le Fotètè. En effet, il est facile de s’en procurer en brousse ou en arrière-cour.

Dans des zones à climats plus froids comme en Europe, le basilic africain se cultivera en périodes chaudes comme en été. 

Propriétés nutritionnelles du basilic africain ou Tchayo

Il est difficile de trancher sur les propriétés nutritionnelles du Tchayo, plus précisément sur les teneurs en différents minéraux. En effet, les différentes études effectuées dans ce sens retournent des résultats assez éloignés les uns des autres. Certaines valeurs nutritionnelles sont carrément invraisemblables.

Des paramètres pourraient quand même expliquer ces différences : erreurs de frappe, méthodes de mesure différentes, échantillons différents ou encore localités différentes. Les résultats des différentes études sont présentées dans les tableaux ci-dessous.

Tableaux récapitulatifs des teneurs en minéraux du basilic africain

Le tableau ci-dessous résume les propriétés nutritionnelles des feuilles de Tchayo.

En mg/100 grammes de matière sèche (poudre de feuilles séchées):

FerPotassiumZincMagnésiumCalciumManganèse

 2011: Nigéria
13.921479.8812.840.535.27.67

2013: Nigéria
15.4695.356.5388.2675.825.41
2015: Nigéria81.6315.4480.9260.12
2016: Nigéria9.48109.63.3186.71436
2017: Bénin137.668.41
Il faut noter que 100 grammes de poudre de feuilles séchées représente une importante quantité de Tchayo frais. On peut plutôt retrouver l’équivalent de 10g environ de poudre dans une portion des préparations habituelles de basilic africain.

Pour les feuilles fraiches : en mg/100g de feuilles fraiches:

FerZinc
2009: Nigéria0.790.15
Composition nutritionnelle des feuilles fraiches de Tchayo

Antioxydants

Contrairement à la teneur en minéraux, Il est ressorti plutôt clairement que le Tchayo est une plante riche en antioxydants, avec une forte activité contre les radicaux libres.

Rappelons-nous que les radicaux libres interviennent dans plusieurs processus conduisant à l’hypertension, aux maladies cardiaques et cancers.

Le Tchayo mériterait donc une place dans une alimentation variée en termes de prévention de maladies chroniques.

Bienfaits du Tchayo

Le Tchayo ou basilic africain contient entre autres des alcaloïdes, tanins et flavonoïdes. Ces composés ont montré en d’une activité anti-oxydante, une activité anti-inflammatoire, hypo-lipidémique et antibactérienne in vitro. Autrement dit, ces composés pourraient participer à une baisse du taux de lipides dans le corps et lutter contre des infections bactériennes. 

Action anti-diabétique

De même, le basilic africain a démontré des effets hypoglycémiants bénéfiques  sur des rats diabétiques. Le Tchiayo toujours testé sur des rats a amélioré la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline. Cela expliquerait pourquoi au Nigéria, les diabétiques utilisent le Tchayo encore appelé Efirin.

Action hypotensive

Une étude effectuée à nouveau sur les rats a démontré que des extraits du basilic africain avaient un effet hypotensif considérable sur les rats étudiés. Une étude sur les hommes reste à faire pour le confirmer.

Effet coagulant

Les feuilles de Tchayo ou basilic africain sont utilisées traditionnellement pour limiter les saignements. Une façon de procéder est de macérer les feuilles, puis d’extraire le jus des feuilles. Ce jus est ensuite versé sur une plaie pour accélérer la cicatrisation. Mais est-ce prouvé ?

Effectivement, des propriétés anti-hémorragiques ont été découvertes dans des extraits du basilic africain. Les chercheurs ont conclu que cela pourrait justifier cette utilisation traditionnelle des feuilles de Tchayo.

Teneur en métaux lourds du basilic africain

Une étude effectuée à Cotonou a montré une contamination du Tchayo au Plomb et au cadmium dans des proportions plusieurs fois supérieures aux limites de l’OMS.

En effet, le Tchayo de Cotonou aurait un taux de contamination au plomb, 12 fois supérieur à la limite de l’OMS. Quant au Cadmium, ce taux de contamination serait 8 fois supérieur à la norme.

Ces taux alarmants seraient le résultat de la contamination des sols en particulier des sols maraîchers. La pollution provenant de l’urbanisation de Cotonou et les dépôts de matières fécales d’animaux sur ces sols maraîchers expliqueraient la contamination importante en métaux  lourds des sols.

Utilisations médicinales du Tchayo

Le Tchayo est populaire pour ses nombreuses présumées propriétés médicinales. Cette plante est d’ailleurs plus souvent utilisée comme plante médicinale que culinaire. 
Les tiges, mais surtout les feuilles sont utilisées pour soigner divers maux. Les procédés utilisés sont essentiellement l’infusion et la décoction. La décoction est plus souvent utilisée sur les racines ou parties dures des plantes et l’infusion sur les feuilles.

En infusion

En infusion, le Tchayo serait efficace dans le traitement du rhume, de la toux et des maux de gorge. Click To Tweet

Certains l’utilisent pour améliorer la digestion ou pour améliorer la qualité du sommeil. Le basilic africain serait également efficace contre les diarrhées, vomissements et serait un vermifuge naturel. 

Bien que tous ces effets ne sont pas encore vérifiés par des études, l’infusion de Tchayo est facilement consommée sans effets indésirables.

Feuilles mâchées

Pour soigner les bronchites, le Tchayo serait utilisé traditionnellement selon la posologie suivante:

  • Mâcher une feuille deux fois par jour

Au bout de quelques jours les voies respiratoires deviendraient dégagées. Cependant, si vous tenez à l’essayer, il vaut peut-être mieux y aller avec précaution. Les feuilles étant crues, elles pourraient poser un risque de toxicité.

Huile essentielle

On extrait de la plante de l’huile essentielle qui servirait à lutter contre les troubles digestifs, les spasmes, la fatigue et les douleurs. L’huile essentielle s’utilise aussi en application sur la peau pour calmer des irritations et même calmer les douleurs menstruelles.

Ces utilisations n’ont pas toutes de base scientifique. Pour les appliquer, des précautions sont donc de mise.

Recherche COVID-19

Le Tchayo fait l'objet d’étude dans le cadre de la recherche d’un médicament contre le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19. C’est d’ailleurs aussi le cas du curcuma et du giroflier. Click To Tweet

Attention ce n’est pas une raison pour en faire une automédication. Ces plantes sont encore en étude et l’on ne sait si elles fonctionnent réellement et si oui sous quelle forme. 

Recette

En Afrique, précisément au Bénin, on a deux recettes principales : celles des feuilles en sauce et celle des feuilles écrasées qui accompagnent souvent l’igname pilée.  On peut aussi mélanger les feuilles de Tchayo à d’autres légumes dans diverses préparations.

Feuilles en sauce

Cette recette est une recette modifiée de Tchayo: du jardin à la table. Elle aboutit à 4 portions.

Ingrédients

  • 4 bottes de Tchayo (500g)
  • 1 gros oignon
  • 4 grosses tomates et 4 piments
  • 4 cuillères à soupe d’huile de palme
  • Poivre, ail, sel, gingembre, bicarbonate
  • Protéines au choix : fromages, poisson, etc.
  • Eau
  • Optionnel : jus cuit des noix de palme

Cuisson

  • Précuire les feuilles dans une casserole d’eau. Retourner les feuilles à mi-cuisson.
  • Réserver les feuilles essorées
  • Mettre une casserole au feu
  • Ajouter l’huile puis y faire ramener les oignons
  • Ajouter ensuite la tomate, le sel, le gingembre et un peu de bicarbonate pour contrer l’acidité des tomates
  • Cuire le mélange pendant 7 minutes 
  • Si vous décidez de faire la recette avec la sauce graine, ajoutez-la ensuite.
  • Ajouter ensuite les feuilles cuites, le poivre et l’ail 
  • Laisser le mélange cuire 5 minutes
  • Ajouter ensuite les protéines et laisser mijoter 4 minutes
  • Couper le feu 
  • Ajouter de l’oignon cru coupé et du piment coupé 
  • Servir avec une pâte au choix

Sauce de Tchayo pour igname pilée

Cette recette, contrairement à la précédente, fait appel aux feuilles de Tchayo écrasées.

Image de Valerie Gbaguidi Vinakpon de Saveurs du Bénin

Ingrédients

  • Quelques feuilles de Tchayo écrasées
  • De la pâte d’arachide
  • De la tomate, de l’oignon, du poivre, du piment et d’autres épices
  • Le fromage et les protéines au choix précuits

Cuisson

  • Écraser les feuilles de Tchayo et réserver
  • Mettre une casserole au feu
  • Ajouter la tomate, du bicarbonate et l’oignon écrasé et les épices
  • Laisser cuire 7 minutes
  • Ajouter ensuite la pâte d’arachide et le Tchayo écrasé
  • Laisser cuire 15 minutes et Ajuster l’eau au besoin
  • Ajouter ensuite les protéines précuites et laisser mijoter 5 minutes
  • Servir avec de l’igname pilée ou une pâte au choix

Et voilà, nous sommes déjà à la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu et que vous reviendrez y prendre des notes au besoin.

Pour apprendre plus sur d’autres légumes locaux, visiter mes articles sur le crincrin et le Fotètè.

Dernière étape importante : Partagez ! 😉

2 thoughts on “Tchayo ou basilic africain : culture, nutrition, propriétés médicinales et recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.